Atelier 21 : Anglais de spécialité (GERAS)

[retour à la liste des ateliers]

.

Responsables de l’atelier : Séverine Wozniak (Université Lumière Lyon 2) et Geneviève Bordet (Université Paris Cité)

Salle : 110 MI (École de Droit)

.

Jeudi 2 juin

14h – Dacia Dressen-Hammouda (Université Clermont Auvergne)

(D)iscourse community and specializedness in the digital age: Reflections from technical communication.

14h30 – Perrine Ciraud-Lanoue (Université de Limoges)

Anglais de l’édition : ce que dictionnaires et glossaires nous apprennent des évolutions d’un domaine spécialisé méconnu.

PAUSE

15h30 – Margaux Coutherut (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)

Faille dans la procédure. Quand le texte procédural est incompréhensible ! 

16h – Anthony Saber (ENS Paris-Saclay)

Construire une nouvelle théorie de l’anglais de spécialité sur un mode « poppérien » est-il possible ? Formulation des catégories conceptuelles d’une théorie de la domanialité et de leurs éventuels critères de réfutabilité.

.

Vendredi 3 juin

9h – Maud Benard (Université Paris Cité)

Failles langagières (syntagmes nominaux complexes), failles techniques (traduction automatique) et failles humaines.

9h30 – Carmen Sancho Guinda (Universidad Politécnica de Madrid, Espagne) – Discutante : Geneviève Bordet (Université de Paris)

From isolation to constellation: Essence and integrity in digital research genres.

.

Samedi 4 juin

9h – Joëlle Popineau (Université de Tours)

Les intraduisibles et les non traduits en anglais juridique sont-ils des “failles” traductionnelles ?

9h30 – Malcolm Harvey (Université Lumière Lyon 2)

Une faille dans le verdict contre Œdipe ? Le procès fictif dans l’enseignement-apprentissage de l’anglais juridique.

10h – Evgueniya Lyu (Aix-Marseille Université)

Teaching specialised varieties of English in the French Higher Education context: Motivational faults.

PAUSE

11h – Claire Kloppmann-Lambert (Université Sorbonne Nouvelle)

“Once upon a time, there was a (…) building in need of a corporate facelift” : le pouvoir argumentatif des modes narratifs et descriptifs dans les critiques spécialisées d’architecture.

11h30 – Séverine Wozniak (Université Lumière Lyon 2)

L’analyse des récits spécialisés, moyen infaillible pour caractériser la composante discursive de l’expertise professionnelle ?

.

Vous pouvez télécharger le livret des abstracts de l’atelier en cliquant ici.

.

.

[retour à la liste des ateliers]